Index News Contacts Livre d'Or Liens Crédits

2eme semestre 2002

 

Principales informations regroupées de juillet à décembre 2002.

horizontal rule

EMI Classics

Commençons par la nouvelle série publiée par EMI Classics en cette fin de mois de juillet 2002 et consacrée à l'opérette. Cinq nouvelles références au catalogue dans sa collection « Operetten » (avec livret en 3 langues dont le français) remastérisée :

« Geschichten über Frauen der Geschichte » volume 1 avec des œuvres de Künneke, Lehar, Kreisler, J. Strauß II,

« Geschichten über Frauen der Geschichte » volume 2 avec des œuvres de Fall, Kalman, Künneke, Millöcker, Leigh, Stolz, Jürgens. EMI 5 75681 2

« Gold und Silber »  consacré à Offenbach, J. Strauss II, Millöcker, Heuberger, Lehar, Orlow, ...  

« Melodien » regroupant des extraits de « Der Graf von Luxemburg » (F. Lehar), « Ein Walzertraum » (O. Straus) & « Im weißen Rössl » (R. Benatzky & R. Stolz). EMI 5 75546 2

Et surtout, car il s'agit d'un document rare

Un soir à Vienne avec Robert Stolz

Anneliese Rothenberger, Gerda Scheyer, Heinz Hoppe, Harry Friedauer

Orchestre Philharmonique de Noordholland*, Orchestre Symphonique Graunke, Philharmonia Hungarica

Direction : *Robert Stolz, Willy Mattes, Kurt Graunke

 

Référence: EMI 5 75682 2

« Operetten-Raritäten »  sous-titré « Ein Abend in Wien mit Robert Stolz » (concert enregistré en public dans la salle du Concertgebouw d'Amsterdam) avec des œuvres orchestrales et des mélodies de R. Benatzky, N. Dostal, F. Lehár, R. Stolz, J. Strauß I & II.

Cet enregistrement public ([1] à [9]) avait déjà fait l'objet d'une édition en LP au siècle passé. A notre connaissance, il existe un second enregistrement « live » publié en son temps par BASF et dormant depuis dans les archives de Polydor. Le titre de ce CD est donc bien choisi. A signaler comme curiosité, l'arrangement par Robert Stolz de l'ouverture de la Chauve-Souris. Par rapport au support vinyl, le son a été amélioré avec le remastering sans être excellent.

« Soirée viennoise à Amsterdam » 

Si les publications d'enregistrements publics sont aujourd'hui monnaie courante dans l'industrie du disque (ne serait-ce qu'en raison du coût très élevé des productions réalisées en studio avec orchestre), elles étaient plutôt l'exception dans les années 50, 60 et 70- et c'est bien regrettable ! Au nombre de ces exceptions figure le présent enregistrement public d'un concert Robert Stolz donné au Concertgebouw d'Amsterdam en septembre 1969. Si Robert Stolz est abondamment présent au disque tant comme compositeur que comme chef d'orchestre, ce concert est cependant un évènement particulier par l'atmosphère prise sur le vif qui en émane. A l'écoute, un film où alternent deux niveaux de temps défile devant les yeux de l'auditeur qui voit d'abord le chef âgé de 89 ans au pupitre du Concertgebouw, puis le jeune Stolz, âgé de 19 ans, en conversation avec Johann Strauß. Qu'aurait donc dit le roi de la valse du nouvel arrangement final de l'ouverture de la Chauve-Souris ? Des puristes ont parfois reproché à Stolz sa trop grande liberté vis-à-vis de la partition imprimée : mais n'est-ce pas par ailleurs cette liberté d'interprétation qui fit de Robert Stolz un chef éminent de la musique de Strauß ? Stolz, dans sa modestie naturelle, ressentit comme insigne honneur - et là était bien l'intention du chef - le fait que Herbert von Karajan, alors directeur de l'Opéra de Vienne, lui cédât "sa" représentation de la Chauve-Souris de la Saint-Sylvestre 1963. Mais la question s'impose aujourd'hui : comment se fait-il que le dernier grand maître de l'opérette viennoise et le chef qui a dirigé la création de la Veuve Joyeuse apparaisse dans la chronique de l'après-guerre de l'Opéra de Vienne avec seulement quinze représentations de la Chauve-Souris ? Sa Rosalinde fut alors Gerda Scheyrer. la même chanteuse que l'on entend ici. Et à son propos aussi, un coup d'œil dans la chronique de I'Opéra de Vienne en dit long: la chanteuse en mesure de chanter, pendant plus de vingt ans, la partie de Rosalinde, doit disposer d'une technique à toute épreuve. Mais que n'a pas chanté par ailleurs la Scheyrer! Butterfly, la Veuve joyeuse, la Fiancée vendue, la Première Dame dans La Flûte enchantée, la Princesse électrice dans Der Vogelhändler de Carl Zeller, les Comtesses dans Les Noces de Figaro et Capriccio, les Léonore du Troubadour et de La Force du Destin, Musette, Alice Ford mais aussi, à de nombreuses reprises, des rôles secondaires comme la Deuxième Fille-Fleur de Parsifal ou la Cinquième Servante d'Elektra. Manifestement elle se sentait tellement, corps et âme, chanteuse de la troupe qu'elle ne fit point de carrière internationale. Elle en avait d'ailleurs les moyens ainsi que le montre, outre l'enregistrement de La Chauve-Souris sous la direction d'Otto Ackermann (EMI 2 CD) et un enregistrement télévisé de Capriccio, le présent enregistrement public.
Son partenaire Heinz Hoppe, était certes plus présent au disque, mais disposait d'une technique vocale bien moins brillante. L'émission est parfois, comme dans les notes aiguës de 

« Ja, dits alles auf Ehr' » assez plate, mais il ne laisse pas de séduire par sa musicalité et une articulation marquée. L'un comme l'autre manifestent un naturel dans l'expression que l'on souhaite ardemment à toute star d'aujourd'hui qui s'offre un petit détour par l'opérette.

(extraits du livret du CD - Thomas Voigt)

 

[1] - Ouvertüre (Fledermaus) (Johann Strauß fils)[11] - Ich bin verliebt (Schön ist die Welt)  - Rothenberger (Franz Lehár)
[2] - Als flotter Geist (Zigeunerbaron) - Hoppe (Johann Strauß fils)[12] - Hör' ich Cymbalklänge  - Rothenberger (Franz Lehár)
[3] - Wer uns getraut (Zigeunerbaron) - Scheyrer / Hoppe (Johann Strauß fils)[13] - Ausgerechnet mir muss das passieren (Liselott)  (Künneke)
[4] - Du sollst der Kaiser meiner Seele sein (Favorit) - Scheyrer (Robert Stolz) [14] - Salome (Robert Stolz)
[5] - Mein Liebeslied muß ein Walzer.. (Im weißen Rössl) - Scheyrer (Robert Stolz) [15] - Servus, du ! (Robert Stolz)
[6] - Schenk mir dein Herz... (Im weißen Rössl) - Hoppe (Robert Stolz) [16] - Die allergrößte Zukunft ... (Axel an der Himm...) - Friedauer (Ralph Benatzky)
[7] - Ich liebe dich (Im weißen Rössl) - Scheyrer / Hoppe (Robert Stolz) [17] - Niemals darf man lachen...(ung. Hochzeit) (Nico Dostal) 
[8] - Meine Lippen, sie küssen so heiß (Giuditta) - Scheyrer (Franz Lehár) [18] - Einen Sommer lang (Das kleine Hofkonzert) (Nick)
[9] - Radetzky-Marsch (Johann Strauß Père) [19] - Ich habe Liebe schon genossen... (Dubarry) - Rothenberger (Karl Millöcker)
[10] - Einer wird kommen (Zarewitsch)  - Rothenberger (Franz Lehár)

horizontal rule

Harald Serafin

« Die schönsten Operettenmelodien »

Oeuvres de Benatzky, Eysler, Kalman, Lehar, Millöcker, Stolz et Strauß.

Ce CD de chez Preiser est simplement la reédition d'un enregistrement publié à l'origine chez EMI Columbia Austria paru en 1986.

 

Harald Serafin, Ténor

Wiener Opernball-Orchester

Direction : Franz Bauer-Theussl

 

Référence: PREISER CD Référence à venir

[1] - Dein ist mein ganzes Herz (Das Land des Lächelns) (Franz Lehar)[7] - Leise, ganz leise klingt's durch den Raum ( Ein Walzertraum) (Oscar Straus)
[2] - Dunkelrote Rosen (Gasparone) (Carl Millöcker)[8] - In Wien gibt's manch' winziges Gasserl (Robert Stolz)
[3] - Küssen ist keine Sünd' ( Bruder Straubinger) (Eysler)[9] - Draußen in Sievering ( Die Tänzerin Fanny Elßler) (Johann Strauß)
[4] - Hab' ein blaues Himmelbett (Frasquita) (Franz Lehar)[10] - Ich muß wieder einmal in Grinzing sein (Ralph Benatzky)
[5] - Ach, wie so herrlich zu schau'n (Eine Nacht in Venedig) (Johann Strauß)[11] - Wien wird bei Nacht erst schön (Frühjahrsparade) (Robert Stolz)
[6] - Komm, Zigan ( Gräfin Mariza) (Emmerich Kalman)[12] - Als flotter Geist... ( Der Zigeunerbaron) (Johann Strauß)

horizontal rule

Turicaphon

Label suisse, fidèle à Robert Stolz depuis de nombreuses années, que nous retrouvons à travers des compilations d'œuvres viennoises, ou dans le CD « Ma vie pour la Musique ».

 

bullet

« Ob blond, ob braun » - Operetten Gala

Oeuvres de Paul Abraham, Emmerich Kalman, Franz Lehar, Karl Millöcker, Robert Stolz.

Enregistrement datant de 1994 mais seulement publié en ce premier semestre 2002. Un programme classique d'airs d'opérettes avec 5 titres connus de Robert Stolz (4/7/10/11 et 12). A signaler 2 airs composés par Paul Abraham, compositeur un peu moins enregistré que les autres. Le livret est en 3 langues dont le français.

Dieter Schnerring, ténor

Jolanta Kuznik, soprano

Orchestre Philharmonique de Budapest
Direction : Janos Sandor

Référence: ELITE SPECIAL CD 73451

[1] - Lippen schweigen (Die lustige Witwe) [9] - Du traumschöne Perle der Südsee (Die Blume von Hawaii)
[2] - Vilja-Lied (Die lustige Witwe) [10] - Frag nicht, warum ich gehe (Das Lied ist aus)
[3] - Sei nicht bös' (Der Obersteiger) [11] - Auf der Heide blüh'n die letzten Rosen (Herbstmanöver)
[4] - Im Prater blüh'n wieder die Bäume[12] - Ob blond, ob braun, ich liebe alle Frau'n (Ich liebe alle Frau'n)
[5] - Komm, Zigan (Gräfin Mariza) [13] - Reich mir zum Abschied noch einmal die Hände (Viktoria und ihr Husar)
[6] - Wie mein Ahnl zwanzig Jahr (Der Vogelhändler)[14] - Bist du's, lachendes Glück (Der Graf von Luxemburg)
[7] - Adieu, mein kleiner Gardeoffizier (Das Lied ist aus)[15] - Grüß mir mein Wien (Gräfin Mariza)
[8] - O, daß ich doch ein Räuber wäre (Gasparone)

 

bullet

« Operetten Träume » - Die Ganze Welt ist himmelblau

Mara Jungwirth, Ruth Inden, Brigitte Mira, ...

Max Lichtegg, Rudolf Scherfing, Jean Löhe, ...

Tonhalle Orchester Zürich, Berliner Operettenorchester, ...

Direction : Victor Reimshagen, Simon Krapp, Theo Haslinger, ...

Référence: ELITE SPECIAL CD 9522017

Oeuvres de Ralph Benatzky, Nico Dostal, Eduard Künnecke, Leo Fall, Carl Millöcker, Robert Stolz, Carl Zeller.

Avec pour sous-titre, le célèbre « Tout bleu, tout bleu » extrait de l'Auberge, un double CD sous forme de medley d'airs d'opérettes.

CD 1

CD 2

[1] - Im weissen Rössl (Benatzky / Stolz) [1] - Der Vogelhändler (Carl Zeller)
[2] - Glückliche Reise (Eduard Künnecke)[2] - Ein Walzertraum (Oscar Straus)
[3] - Melodien von Oscar Straus [3] - Melodien von Leo Fall
[4] - Clivia (Nico Dostal)[4] - Der Obersteiger (Carl Zeller)
[5] - Die Dubarry (Carl Millöcker)[5] - Monika (Nico Dostal)
[6] - Die Vielgeliebte (Nico Dostal)

horizontal rule

Klaus Wunderlich

« Leicht Kost »

Oeuvres de Beethoven, Borodine, Grieg, Mozart, Ponicelli, Stolz, Verdi, ...

Au cours de ses 40 années de carrière, Klaus Wunderlich avec son orgue Hammond aura vendu plus de 20 millions d'albums, récompensés par 13 disques d'or, des tournées triomphales y compris hors des frontières allemandes. 

 

Ce CD est publié pour fêter les 70 ans du musicien et regroupe 21 mélodies célèbres de la «  petite musique de nuit »de Mozart, à la marche triomphale d'Aïda. Robert Stolz est particulièrement gâté avec « Salome/Roméo » , « Die ganze Welt ist himmelblau » , « Komm in den Park von Sans-souci »  et « Zwei Herzen im Dreivierteltakt » . Il faut signaler que dans les années 70, son LP TELDEC consacré exclusivement à des mélodies de Stolz avait été un énorme succès commercial. 

Référence: BELL MUSIK - BLR 89 106

horizontal rule

A signaler que ces deux labels, Turicaphon et Bell Musik, sont distribués en France par la société ILD.

horizontal rule

André Rieu

Il s'appelle « Walzertraum »  en Allemagne, « Heartstrings » en Irlande, « Tour d'amour » aux Pays-Bas, « Dreaming » aux USA et enfin « Croisière Romantique » en France. C'est le tout nouveau CD annuel d'André Rieu, roi du Cross-Over. Le DVD avec le même programme devrait sortir juste avant les fêtes de fin d'année. Le contenant est différent donc d'un pays à un autre mais le contenu est identique avec la célèbre valse de L'auberge : « Mon chant d'amour est une valse ».

Actuellement en tournée au Japon, André Rieu et son orchestre entameront une longue tournée en Allemagne du 25 novembre 2002 au 25 février 2003 avec un saut en Autriche (Vienne, le 3 février et Graz le 5 février 2003), avant de revenir en France en mars et avril 2003. Marseille, Toulon, Nice, Lyon, Strasbourg, Le Mans, Montpellier, Paris le 11 avril, ... : au total, 14 concerts dans l'hexagone dont celui de Bercy devant 17 500 personnes.

 

[1] - Partir avec toi[9] - La Veuve joyeuse
[2] - Le Café des trois colombes[10] - Un amour à la kermesse
[3] - My Heart Will Go On[11] - Mon chant d'amour est une valse
[4] - Les Yeux Noirs[12] - Granada
[5] - Un amour perdu[13] - Qué Sera Sera
[6] - Valse Marino[14] - Moonriver
[7] - Sous le ciel de Paris[15] - Vieni sul mar
[8] - J'attendrai[8] - Le Danube bleu
[8] - Romance pour Clara[8] - Berceuse
[8] - Memories

 

Einzi Stolz à l'ambassade de chine

Einzi Stolz - André Rieu - Stadthalle Vienne

Einzi Stolz - André Rieu - Stadthalle Vienne

horizontal rule

Bruce Ford

Ce label britannique, qui dans un passé récent, a beaucoup enregistré des oeuvres méconnues de la famille Strauß, vient de publier un nouveau CD consacré à l'opérette viennoise. Tous les titres sont interprétés en langue anglaise. Le programme est composé d'œuvres de Lehar, Zeller, Strauß II, Kalman, Straus, Stolz et, chose curieuse, Offenbach ! A signaler un livret en 4 langues dont le français, enrichi de nombreuses reproductions et des textes des mélodies.

 

Bruce FORD, ténor

London Philharmonic Orchestra

Direction : Walter WELLER

Référence: CHANDOS CHAN 3088

 

[1] - You are my heart's delight (F. Lehar)

[10] - Softly, so softly (O. Straus)

[2] - On Mount Ida (J. Offenbach)

[11] - Comrades, this is the life for me ! (F. lehar)

[3] - Who made us one ? (J. Strauß)

[12] - Alone, always alone (F. Lehar)

[4] - Play, gipsy (E. Kalman)

[13] - Heavens, what's happ'ning to me ? (E. Kalman)

[5] - Love is a delicate flower (J. Strauß)

[14] - Vienna mine (E. Kalman)

[6] - Patiently smiling (F. Lehar)

[15] - Love ! What has given you this magic pow'r ? (F. Lehar)

[7] - Since I was left an orphan lad (J. Strauß)

[16] - We met in Vienna, my true love and I (R. Stolz)

[8] - My old father years ago (C. Zeller)

[17] - Words forbidden (F. Lehar)

[9] - Don't ask me why I'm leaving (R. Stolz)

horizontal rule

Pour davantage d'informations, contactez :

Société Internationale Robert STOLZ
19, rue de Ville d'Avray F-92310 SEVRES
Tél : 33.(0)1.46.23.16.20
Internet : robert.stolz@free.fr

horizontal rule

Remonter 1er semestre 2013 2eme semestre 2012 1er semestre 2012 2eme semestre 2011 1er semestre 2011 2eme semestre 2010 1er semestre 2010 2eme semestre 2009 1er semestre 2009 2eme semestre 2008 1er semestre 2008 2ème semestre 2007 1er semestre 2007 2eme semestre 2006 2eme semestre 2005 1er semestre 2005 2eme semestre 2004 1er semestre 2004 2eme semestre 2003 1er semestre 2003 2eme semestre 2002 1er semestre 2002 2eme semestre 2001 1er semestre 2001 2eme semestre 2000 1er semestre 2000