Index News Contacts Livre d'Or Liens Crédits

Novembre 2022

 

CD « My Christmas » Diana Damrau  - Erato

 

La soprano allemande Diana Damrau, « Kammersängerin » de l’opéra de Munich, a enregistré pour le label français Erato un double album pour Noël. Sorti le 4 novembre, elle se remémore en musique les nuits de Noël de son enfance et exprime ce que cette fête signifie pour elle aujourd'hui. Elle a choisi des chansons bien connues telles que « Silent Night, Holy Night » et « O du merry » - ainsi que de la musique festive, notamment de la musique de Johann Sebastian Bach et de Wolfgang Amadeus Mozart. Diana Damrau a également sélectionné des musiques inconnues, comme « Laudate pueri Dominum » pour soprano et trompette solo du compositeur tchèque Jan Dismas Zelenka.

 

Et parmi les chants enregistrés et présents sur le 1er CD, il y a le « Christrose » (« Es blüht eine Rose zur Weihnachtszeit ») de Robert Stolz avec le chœur des enfants de Hanovre.

 

Elle rejoint ainsi Thomas Hampson, René Kollo, Rudolf Schock, Richard Šveda, Mario Lerchenberger, … ayant interprété avant elle cet air devenu un classique pour les fêtes de Noël pour les chorales et les chanteuses/chanteurs du monde de la variété comme Sigrid & Marina, Sandro Schmalzl, Rudy Giovannini, ...

 

CD 1 - Selige Weihnacht (Chants de Noël)

CD 2 - Festliche Weihnacht (Noël sacré)

  
1 - Weihnachtszeit (Medley),
2 - Weihnacht muß Leise sein,
3 - Leise Rieselt der Schnee,
4 – Weihnachten,
5 - Adeste Fideles (Medley international),
6 - Maria Wiegenlied,
7 - Susser die Glocken nie klingen,
8 – Kalenderlied,
9 - Warten auf's Christkind (Medley),
10 - Schlaf Wohl, Du Himmelsknabe Du,
11 – Weihnachtsfriede,
12 - Die Hirten,
13 - Angels and Shepherds,
14 - Das ewige Lied,
15 – Christrose (Robert Stolz),
16 - O Du Frohliche,
17 - Heilig Abend (Medley),
18 - Stille Nacht.

1 - Joy to the World

2 - Eternal Source of Light Divine (Ode Queen Anne's Birthday, Haendel),
3 - Let the bright Seraphim (Samson HWV 57) (Haendel),
4 - Erwach, Frohlocke (Der Messias K572) (Haendel)
5 - Er Weidet Die Herd' Wie Ein Hirte (Der Messias) (Haendel)
6 - Jauchzet Gott in Allen Landen! (cantate « Zum Sonntag Nach Trin ») (Bach)
7 - Flosst, Mein Heiland (Weihnachtsoratorium Bwv248) (Bach)
8 - Schafe Konnen Sicher Weiden Cantata (Bach)
9 - Laudate Pueri (Laudate Pueri Dominum zwv 81) (Zelenka)
10 - Quis Sicut Dominus (Laudate Pueri Dominum zwv 81) (Zelenka)
11 - Amen (Laudate Pueri Dominum zwv 81) (Zelenka)
12 - Laudate Dominum (Vesperae Solennes De Confessore Kv339) (Mozart)
13 - Laudate Dominum (Vesperae Solennes De Confessore Kv321) (Mozart)
14 - Laudamus Te (Missa Kv427) (Mozart)
15 -  Messe à 3 Voix Op.12 Fwv61) (Franck)
16 - O Heil'ge Nacht (Adam)

     

   

 

Diana Damrau, soprano,

Matthias Höfs, trompette,

Raphael Alpermann, Gabriel Smallwood, Wolfgang Zerer, orgue,

NDR Vokalensemble • Chœur de garçons de Hanovre,

NDR Radiophilharmonie,

Direction : Richard Whilds (CD1), Riccardo Minasi (CD2).

 

Référence: Warner Classics / Erato 5 054197 286124.

 

Richard Whilds, arrangeur du « Bayerische Statsoper », a classé par thème, adapté et orchestré les airs du 1er CD. A signaler que la langue française n'a pas été oubliée pour le livret !

A noter qu'elle sera en concert avec ce programme à Baden-Baden, Dresde, Hambourg, Munich, Vienne, Essen en décembre. Le 8 décembre, elle participera au concert du Prix Nobel à  Stockholm.

 

Un Noël béni et Festif

« Mon souhait sur ce double album est de partager et de célébrer avec vous mon Noël très personnel, tel que je l'ai vécu enfant. Pour moi, en plus d'être la fête de l'amour, Noël est aussi synonyme de magie, de baume pour l'âme et de souvenirs enchanteurs. Chaque année, nous célébrons à nouveau cette période miraculeuse avec nos familles et nos enfants, en nous arrêtant pour réfléchir au Noël original.

Petite fille, pendant la saison de Noël, je m'asseyais souvent sur le rebord de la fenêtre, qui était chauffé par le bas, des coussins tout autour de moi et avec quelques biscuits de Noël à grignoter. Je regardais les flocons de neige danser tout en écoutant des enregistrements d'histoires, de poèmes et de chants de Noël. Tous mes souvenirs d'enfance et mes chants préférés – des chants joyeux comme Fröhliche Weihnacht (« Joyeux Noël ») et Morgen Kinder wird's was geben (« Demain, les enfants, nous recevons quelque chose ») jusqu'aux plus doux comme Leise rieselt der Schnee(« Neige tombant doucement ») – que j'ai inclus sur cet album. Le sentiment de paix et de contemplation que je ressentais alors m'a façonné jusqu'à aujourd'hui. Et c'est mon souhait sincère, particulièrement en ces temps troublés que nous traversons, que ce sentiment de paix intérieure coule dans nos cœurs à tous et que le message de Noël y soit implanté.

Pour moi, Noël est une fête extrêmement importante, empreinte d'un sentiment de béatitude, quelque chose qui se manifeste aussi très fortement dans la musique. Et c'est l'inspiration derrière ce double album, que j'ai divisé en un Noël béni et un Noël festif .

Mon merveilleux collègue et arrangeur fantastique, Richard Whilds de l'Opéra d'État de Bavière, a arrangé et orchestré les chansons « bénies » pour moi, les regroupant également par thème. Le résultat est un mélange varié de chansons d'art, de chants traditionnels et de pots-pourris, avec une chorale d'enfants et moi en tant que chanteur solo – bien que très apprécié pour chanter en même temps. Il était particulièrement important pour moi que ce premier CD soit imprégné de l'esprit de Noël ainsi que d'un sens de la simplicité. Le grand orchestre, les petits ensembles et l'inclusion d'instruments solistes font tous partie de la conception globale de Richard, au moyen de laquelle il atteint une merveilleuse gamme de couleurs.

Vous pouvez peut-être imaginer comment Süßer die Glocken nie klingen("Les cloches ne sonnent jamais plus douces") me ramène à la veille de Noël et comment, avec un sentiment d'excitation, j'avais l'habitude d'attendre que la petite cloche sonne enfin et que nous nous rassemblions à la porte pas encore ouverte du salon où mon mère, assistée des anges (dont nous étions convaincus étant enfants), avait décoré le sapin. Une fois, j'ai jeté un coup d'œil par le trou de la serrure et j'étais sûr d'avoir vu un ange aux cheveux argentés dans une robe rouge. C'était magique. Ma mère mettait alors un LP, sur lequel jouaient des cloches d'église, et ouvrait la porte. De la salle de séjour sombre, nous serions accueillis par la lumière des bougies émanant de l'arbre de Noël; l'air était empli du parfum des mandarines et des biscuits de Noël et chacun a reçu un cierge magique à tenir. Après le carillon des cloches, nous avons tous chanté Silent Night, Holy Night– Grand-mère, grand-père, nous tous, petits et grands – et nous nous sommes souhaité un joyeux et joyeux Noël.

Ce n'est qu'alors que les choses se sont déroulées en douceur jusqu'au déballage des cadeaux et à l'échange de remerciements et de bons souhaits, après quoi nous nous sommes assis ensemble pour notre repas. Le reste de la soirée a été célébré avec des chants de Noël en arrière-plan.

« Silent Night », probablement le plus connu internationalement de tous les chants de Noël, occupe une place particulière sur cet enregistrement. Quiconque a vu le film Das ewige Lied avec Tobias Moretti sait comment ce merveilleux chant est né. Nous en avons fait deux arrangements pour cet album : une version "internationale", dans la forme originale du chant de Noël, et l'autre incorporant les cloches de l'église comme dans mes réveillons de Noël à la maison - quelque chose à revivre ou à essayer avec ta famille.

Après les célébrations à la maison, j'avais l'habitude d'aller avec ma famille à la « Christmette » ou messe de minuit – la grande finale de la veille de Noël et le point culminant des festivités de Noël. J'ai toujours aimé la musique d'église et ce sens de l'éternité ou, pourrait-on dire, le sens du paradis sur terre qu'elle donne. À l'église, le paradis est vraiment tout autour de nous. Une expression musicale de jubilation, c'est ce que j'ai voulu transmettre sur le deuxième CD, avec un chœur d'adultes, un grand orchestre et le jeu de trompette (céleste !) de Matthias Höfs, et mettant en vedette des œuvres baroques et classiques allant de George Frideric Handel à Wolfgang Amadeus Mozart. à Adolphe Adam. Une véritable rareté est également présentée, Laudate pueri Dominum pour soprano et trompette solo du compositeur tchèque Jan Dismas Zelenka, sur laquelle je suis tombé par hasard et qui est un joyau absolu.

Noël sans musique est et a toujours été impensable pour moi. Célébration du don et de la gratitude, elle touche nos cœurs et nous remplit d'amour. De plus, c'est une célébration de l'espérance et de la foi, des sentiments que nous transmettons à nos enfants pour les enrichir et les fortifier – un outil important, en somme, pour nous aider à reconnaître les choses essentielles et vraiment importantes de la vie.

La beauté, l'harmonie, la véracité et l'équilibre sont essentiels pour notre sens de l'équilibre et pour rassembler la force de s'adapter à nos vies dans un monde en évolution rapide. Pour moi, l'art réside dans la simplicité - les plus grandes choses sont les plus simples. Et Noël nous le montre aussi : le nouveau-né nu dans la crèche, le roi et le sauveur du monde. Je vous souhaite beaucoup de plaisir à l'écoute de cet album et j'espère qu'il vous offrira un aperçu de mon Noël idéal.

Je vous souhaite un Noël merveilleux et vraiment béni! » –  Diana Damrau

© 2022 Diana Damrau

horizontal rule

Concerts

Francfort

Tous les lundis 7 novembre, 5 décembre, 30 janvier, 27 février et 20 mars, l'Opéra de Francfort avec la fondation de la Deutsche Bank propose un concert à l'heure du déjeuner.

Au programme :

Avec les jeunes chanteurs et musiciens de l'Opera Studio et de la Paul Hindemith Orchestra Academy.

Robert Stolz

« Oft genügt ein Gläschen Sekt »

Helene Feldbauer, Orchesterakademie.

 

Werner Raschek

« Schenk deiner Fru doch in und wieder rote Rosen »

Orchesterakademie.

 

Piotr I. Tchaikovsky

« VI mnye pisali - Kogda bi zhin domashnim krugom » (Eugene Oneguine)

Jarrett Porter

 

Georges Bizet

« L'amour est un enfant rebelle » (Carmen)

Claudia Ribas

 

Ferry Zelwecker

« Husaren-Galopp »

Orchesterakademie

 

Rudolf Sieczynki

« Wien, du Stadt meine Träume »

Helene Felbauer, Orchesterakademie.

Saint Jean Cap Ferrat

Les amis de la villa Ephrussi de Rothschild proposent un concert viennois le 9 décembre prochain … sur les célèbres airs de Johannes Brahms, Franz Lehár, Fritz Kreisler, Johann Strauß II, Robert Stolz.

Amy Blake, soprano,

Frédéric Diquero, ténor,

Marie Agnès Le Tellier,violon,

Magali Pyka de Coster, harpe.

horizontal rule

Pour davantage d'informations, contactez :

Société Internationale Robert STOLZ
19, rue de Ville d'Avray F-92310 SEVRES

Tél : 33.(0)1.46.23.16.20
Internet :
robert.stolz@free.fr

horizontal rule

Remonter Novembre 2023 Octobre 2023 Août 2023 Juillet 2023 Mai 2023 Mars 2023 Janvier 2023 Novembre 2022 Octobre 2022 Eté 2022 Avril 2022 Mars 2022 Février 2022 Janvier 2022 Octobre 2021 Août 2021 Juin 2021 Mai 2021 Mars 2021 Janvier 2021 Novembre 2020 Août 2020 Juin 2020 Mars 2020 Février 2020 Décembre 2019 Novembre 2019 Octobre 2019 Septembre 2019 Juillet 2019 Juin 2019 Avril 2019 Février 2019 Janvier 2019 Décembre 2018 Novembre 2018 Octobre 2018 Août 2018 Mai 2018 Mars 2018 Février 2018 Novembre 2000 Automne 1999